Espace public Espace privé


SUITE LOGICIELS
  •  Administration
  •  Operations
  •  Serveur
  •  Central
  •  Nomade
  •  Apps
  •  Mobile
IEMERGENCY
  •  Le projet
  •  Contacts
  •  L'équipe
  •  Infrastructure
  •  Nouveautés
Compatibilite
  •  Pager
  •  Caméra
  •  Track And Trace
  •  Téléphonie
 
IEMERGENCY : OBJECTIFS

En quelques mots


Ergonomique et adapté aux opérationnels

IEmergency est développé par des intervenants de l'urgence et pour des intervenants de l'urgence. L'interface est donc conçue pour répondre aux attentes de ces derniers. La suite est également très évolutive avec 3 major release par an. Des réunions tri-mestrielles permettent aux utilisateurs de communiquer leurs besoins aux developpeurs.

 

Besoin en infrastructure peu important

L'ensemble du système a été conçu pour ne pas nécessiter de grand infrastructure informatique. Au minimum, le système nécessite une base de données Microsoft SQL Serveur, un espace type NAS partagé de 200Go pour le caching de la cartographie. Un ordinateur simple (i5 / 4Go / 250Go) connexté au réseau local et accessible à l'équipe d'IEmergency pour y mettre à disposition les dernières mises à jour.

 

Un logiciel collaboratif et en plaine évolution

Toute la suite logiciel est développée et maintenue par un réseau d'informaticien de différentes zone de secours. La suite logiciel est distribuée gratuitement pour une utilisation dans le cadre des zones et des centres de secours. Les données collectées grâçce au système reste la propriété des zones et les bases de données sont ouvertes permettant l'interfaçace avec d'autre système.

 

Objectifs


 Les objectifs principaux d'IEmergency sont :

  • Mise en place d’une suite informatique adaptée aux métiers de l’urgence;
  • Développement communautaire, logiciel libre et gratuit;
  • Economie de budget sur la partie software au profit du hardware;

 Parallèlement aux objectifs principaux, IEmergency vis à :

  • La mise en commun des connaissances IT entre les intervenants de l’urgence;
  • Les informaticiens du groupe IEmergency étant tous membres de zone de secours, l’échange d’informations, de cahiers des charges de « bons plans » permet à tous une économie importante de temps et d’argent.
  • Modernisation des systèmes parfois très « vétustes »; 

Interconnexion entre tous les intervenants !

  • Echange des positions en live des unités;
  • Echange des interventions en cours;
  • Echange des disponibilités des moyens et du personnel;
  • Affichage live de la couverture en moyen médicaux / pompiers.

 

 Historique


Genèse du projet

C’est au sein du SRI de Namur que le projet débuta il y a deux ans. Suite à la défaillance du système de paging acquis quelques mois plus tôt par le service auprès d’un fournisseur extérieur et vu le prix de réparation demandé, le commandant confi a à l’un des offi ciers la mission d’essayer de mettre en place un système permettant de piloter une radio TMR880 via un ordinateur.

Après quelques semaines de développement, un premier système de pilotage de radio fut développé et rendu opérationnel. À cette époque, le dispatching des pompiers de Namur était toujours assez peu équipé au point de vue informatique, il y avait un ordinateur ne disposant que de quelques systèmes assez rudimentaires. Le projet initial de développement d’un système de « messager » s’est alors étendu à la mise en place d’un système général de dispatching englobant de la gestion cartographique, de la gestion de disponibilité des véhicules, un système d’alerte, etc.

Suite à la visite de l’offi cier responsable du dispatching de Charleroi au SRI de Namur, un groupe de travail fut créé pour la mise en place et le développement d’une suite logicielle bien plus complète qui serait au service des intervenants de l’urgence. Ce groupe de travail fut nommé ChaNa en référence aux deux services initiateurs

 

Un développement communautaire par les hommes de terrain

La philosophie du projet est basée sur un développement collaboratif et le partage de données. En effet, l’objectif est de fournir gratuitement une suite logicielle aux services de secours qui le souhaiteraient.

Les services pourraient alors faire des économies sur la partie software de manière à investir plus dans la partie hardware ou investir cet argent dans l’engagement d’un informaticien de zone.

Tous les services peuvent donc prendre part au projet, mais chacun s’engage à la seule condition de partager les développements qu’ils réaliseraient en interne, avec tous les autres membres du projet.

Le point fort de cette réalisation est qu’elle a été conçue par les hommes de terrain et est donc très adaptée aux conditions de travail et facile à utiliser. Le développement a été conçu sur le principe : KISS : Keep It Simple and Stupid. Chaque homme de la caserne doit pouvoir utiliser le système après un maximum de quelques heures de formation.

 

De nos jours

I-Emergency est mis à disposition des partenaires D1 gratuitement dans les Zones de Secours et les Centrales 100/112. Dans les Zones de Secours, la suite logicielle remplace des suites logiciels équivalente mais payante et s’avère infiniment plus performante dans ses possibilités de gestion, de partage et de suivi.

I-Emergency est une suite logicielle permettant la gestion :

  • Administrative (horaires de travail, les notes de services, règlements, fiches réflexes, documentations, répertoire, qualifications et fonctions du personnel, formation continue, gestion du parc de véhicules, facturations, bon de commande,…);
  • Opérationnelle (cartographies, calcul des itinéraires, de la couverture de sécurité, pré-alertes, alertes, disponibilité des moyens dans un service incendie, interventions, risques, track and trace, système d’aide à la décision embarqué…) .
  • I-Emergency est donc un Computer Aideed Ddispatching – mais pas seulement.

Si I-Emergency était uniformément implémenté dans toutes les provinces de Belgique, il permettrait une future banque de données nationale « sécurité civile ».

I-Emergency est conçu pour mettre en réseau les Zones de Secours et les centres de secours. A ce titre, toutes les Zones de Secours et tous les centres de secours qui acceptent de travailler avec I-Emergency, acceptent en retour de partager leurs données et les éventuels nouveaux développements du logiciel. La contrepartie d’une mise à disposition gratuite de la suite logicielle est en effet de faire bénéficier la communauté d’utilisateurs des informations dont chacun dispose.

I-Emergency, est donc une solution qui connecte les Zones de Secours avec les C100/112, et toutes les Zones de secours entre elles, permettant le partage « en réseau » de leurs banques de données.

Pratiquement, cela signifie que toutes les Zones de Secours équipées du logiciel encoderont la position et le statut de leurs véhicules, les événements, les autres risques, les adresses d’intervention… et que cet encodage sera accessible aux C100/112 et aux autres Zones de Secours équipées du même logiciel, simultanément.

En province de Namur, la Zone de Secours de Namur commencera cette alimentation au 1er janvier 2015.. L’idée est de pouvoir, au moyen de cette banque de données centrale (à l’échelle de la province dans un futur proche pour Namur), assurer un suivi des interventions et de la couverture de sécurité de manière automatisée.

Des rapports ponctuels seront programmés afin de mettre régulièrement à disposition des décideurs opérationnels, un support d’appui à la politique des interventions sur le territoire provincial de Namur. I-Emergency pourrait ouvrir la porte à une toute nouvelle perspective en matière de sécurité civile : celle d’une banque de données partagée par tous les adhérents au projet.

 

Perspectives

En terme de complétude de l’alimentation des informations dans cette banque de données, chaque professionnels D1 ou D2 ayant achevé une intervention remplirait un rapport informatisé, au moyen d’ordinateurs embarqués dans les véhicules (une possibilité qui existe déjà à Namur).

Une clef unique entre l’appel de secours et le rapport informatique du professionnel de l’urgence sur le terrain, permettra une « remontée » de l’information de terrain vers la banque de données centrale (partagée par les Zones de Secours et les C100/112).

Concrètement, cela signifie que les informations excessivement parcellaires liées aux appels de secours (les opérateurs des Centrales 100/112 envoient les équipes D1 et D2 dès le minimum d’informations requises), seraient complétées par un feed-back en provenance du terrain une fois l’intervention achevée.

Cette banque de données vivante, alimentée de manière informatisée dans une optique de réseau au départ du terrain, ferait l’économie de gestionnaires fonctionnels affectés à l’encodage et au contrôle qualité , mais éviterait également tous les écueils d’un retard d’encodage en matière d’interventions : elle serait consolidée en temps réel (dans les heures qui suivent l’intervention). En théorie, cette politique d’alimentation aurait l’avantage de permettre l’analyse des données en temps réel (à quelques heures d’intervalle) également.

I-Emergency, logiciel développé de manière participative par une communauté de passionnés, au moyen de données open-source, donne de nouvelles possibilités opérationnelles, mais aussi des possibilités analytiques nouvelles. Il offre en outre la possibilité d’une flexibilité.

Là où les adaptations de logiciels privés demandées auprès des fournisseurs nécessitaient de revenir auprès de leurs sous-traitants avec un nombre minimum de requêtes identiques, impliquaient des lourdeurs administratives, nécessitaient du temps pour le développement et des budgets successifs, I-Emergency est modulable et actualisé par la communauté qui l’a créé et l’emploie.

Les adaptations logicielles aux besoins pratiques des opérationnels sont mises en œuvre de manière autonome par la communauté des développeurs, et les mises à jour des différentes données inhérentes au fonctionnement opérationnel sont prises en charge par la communauté des développeurs et des utilisateurs.

Pour exemple, une modification du réseau routier ou de l’environnement (nouveaux aménagements, lotissements, changement dans le nom des rues…) constatée par un service en intervention sera prise en compte, encodée pour actualiser la banque de données centrale, et de ce fait, communiquée à tous les services travaillant avec I-Emergency par le biais d’une actualisation des données géographiques partagées…


Dans le futur, les développeurs d’I-Emergency aimeraient, entre-autres, mettre en place une interface d’échange des informations étendue à d’autres partenaires (services 112, SRI, SMUR, PIT, ambulances, centres de crises…).

En routine et en situation de crise, le système pourrait permettre de partager de l’information cartographique et opérationnelle entre tous les intervenants de terrains. Par exemple, lors d’une catastrophe, le système sera capable de transmettre directement d’un PC-OPS ou d’un Centre de Crise vers des unités de terrains : le positionnement d’un PMA, les limites de différents périmètres,… toutes les données opérationnelles utiles à la gestion de crise, en temps réel.

 

INFORMATIONS
  •  Nouveautés
  •  Créé un compte
  •  Se connecter
Version
  •  17.02.01
  •  17.10.01
  •  17.10.02
  •  18.02.01
  •  18.06.01
  •  18.10.01
privacy | content | Copyright IEmergency Web
Version: 17.02.01